Pirae en bref

L’écusson de la commune

Logo officiel de la Ville de Pirae. Toute reproduction est interdite. Dans le cadre d’un partenariat, adressez votre demande à accédez au formulaire de contact

Rafraîchi afin de lui donner une nouvelle dynamique, tourné vers l’avenir, l’écusson de Pirae a conservé ses éléments symboliques qui rappellent les attraits physiques et culturels de la Commune. La partie gauche de l’écusson met en valeur une vue de Pirae depuis la baie de Taaone. On y retrouve des symboles forts :

  • Le Diadème, une montagne à la forme particulière, bien visible, qui culmine au-dessus de la commune
  • Le Motu One situé dans la baie de Taaone, face à l’hôtel Royal Tahitien dans la passe de Te Ava Pu Toa, littéralement « la passe où l’on entend les remous du large »
  • La Baie de Taaone
La partie droite de l’écusson est composée de trois bandes verticales de couleur rouge et blanc qui rappellent les couleurs de la Polynésie française.

L’hymne de Pirae

Le Himene ai’a est un chant patriotique qui relate, de manière poétique, la formation des sites de la commune de Pirae appelée autrefois Pare Nui. Cliquez ici pour télécharger les paroles de l’hymne de la commune.

Un peu d’histoire et de culture

Pirae est imprégnée de culture et de traditions. Elle est, notamment, le fief de la légendaire Tahiri Vahine, dont on peut visiter les bains, la grotte et le marae Tupuhaea, dans la vallée de Hamuta. C’est elle qui est représentée avec son éventail (tahiri) et sa lance sur la grande pierre sculptée dressée au milieu du rond-point de l’hôtel de ville.

Chaque année, la ville organise de nombreuses manifestations culturelles et sportives, pour mettre en avant et partager le patrimoine culturel de Pirae.

Le nom de Pirae viendrait de l’oiseau « Pira’e », la sterne blanche au long bec de couleur bleue.