Les élèves du CJA de Nahoata exposent leurs savoir-faire

L’exposition-vente des CJA (Centre pour Jeunes Adolescents) de la côte est a ouvert ses portes ce matin dans les jardins de la mairie de Arue. Yvette LICHTLE, adjointe au maire de Pirae en charge de l’éducation, était présente sur place pour affirmer le soutien de la commune à Stéphane MAHUTA, directeur du CJA de Nahoata, ses enseignants et élèves.

C’est l’opportunité pour les 18 élèves de Nahoata de montrer à leurs parents et au public, le fruit de six mois d’apprentissage et d’application, dans leurs filières respectives, à savoir : la couture, la métallerie et l’agriculture.
C’est avec un peu de timidité mais beaucoup de fierté que ces élèves producteurs et commerciaux à la fois, ont conseillé le public venu nombreux, notamment des férus d’expositions artisanales qui chaque année attendent avec impatience ce rendez-vous pour faire de bonnes affaires et acquérir des produits de qualité tels que des plantes, vêtements et jardinières.

Vous avez jusqu’à cet après-midi 16h pour découvrir leurs produits et créations !

 

Stéphane Mahuta, directeur du CJA de NahoataInterview de Stéphane Mahuta, directeur du CJA de Nahoata

« Les CJA sont de véritables passerelles pour les élèves connaissant des difficultés dans le milieu scolaire habituel. Certains élèves entrent au CJA en « immersion » c’est-à-dire qu’ils sont là pour une durée limitée, le temps de pouvoir rattraper leur retard et réintégrer le collège.
Pour ceux qui ont un peu plus de lacunes, nous les accompagnons au travers d’une formation professionnelle d’une durée de trois à quatre ans, où chacun apprend à son rythme et vise l’obtention d’un diplôme en fin de cycle. A l’issue de ces formations, nous les encourageons à intégrer un lycée professionnel adapté à leur spécialité, en vue de préparer un certificat d’aptitude professionnelle ou un baccalauréat professionnel.
L’agriculture est le domaine le plus demandé. En plus de la culture des légumes, ils font également de l’horticulture et de la transformation de produit. Par exemple récemment, ils ont apprit à faire du « mitihue » et des bonbons citrons qui sont en vente aujourd’hui.
Le plus important est de vite détecter les faiblesses de l’élève. Dans le cas où un élève intègre le CJA en classe de sixième, lorsqu’il retournera au lycée après sa formation, il n’aura pas de retard par rapport à ses camarades ayant suivi le parcours habituel.»

Produits et créations des élèves du CJA de NahoataHeimoana, élève en troisième année agriculture

« J’ai intégré le CJA deux semaines après avoir commencé mon année de quatrième. Au début j’ai choisi l’agriculture juste pour essayer, mais maintenant j’aime beaucoup tout ce que l’on fait, de la fabrication du compost jusqu’à la mise en pot et l’entretien des plantes. Je suis content et fier de montrer le résultat de mon travail. Plus tard, j’aimerais continuer d’étudier l’agriculture au lycée agricole d’Opunohu.
Je préfère le CJA par rapport au collège, on est peu d’élève par classe alors on apprend mieux. »