Réunion du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) de Pirae

Le mardi 22 février 2022, la 5ème séance plénière du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance de la commune (CLSPD) de la commune de Pirae, a réuni le Maire de Pirae et Président de la Polynésie française, M. Édouard FRITCH, le Haut-commissaire de la République, M. Dominique SORAIN, le Procureur de la République, M. Hervé LEROY, le Ministre de la Jeunesse et de la Prévention contre la délinquance, en charge des Sports M. Naea BENNETT et les partenaires institutionnels et acteurs locaux de la commune.

Présidés par les maires, les CLSPD sont au cœur de la sécurité du quotidien. Instances de concertation, ces conseils définissent les priorités de lutte contre l’insécurité et de prévention de la délinquance sur leurs territoires.

La réunion du CLSPD de Pirae a été l’occasion d’inscrire dans un cadre partagé et structuré les réponses adaptées à l’échelle de la commune afin d’assurer la tranquillité et la sécurité de la population.

À cette occasion, le Haut-commissaire et le Maire de Pirae ont salué la qualité, la pertinence et l’efficacité du travail en réseau mené tout au long de l’année par les acteurs communaux et des actions de terrain menées notamment par les forces de sécurité, les associations, les confessions religieuses et la population.

Ce travail de proximité favorise les échanges nécessaires à la résolution des difficultés rencontrées au quotidien par les habitants de la commune.

Les autorités ont également tenu à remercier les services mobilisés, dans le cadre du Plan communal de sauvegarde, par la gestion de la pandémie de COVID-19 depuis près de 2 ans.

Des actions menées afin de maintenir la tranquillité publique

À l’instar de l’état général de la délinquance en Polynésie française qui reste contenue en 2021, le Commissaire divisionnaire Mario BANNER-MARTIN, a rappelé que les indicateurs de sécurité publique sur la circonscription de Police Nationale de la commune de Pirae sont globalement stables.

En 2020 et 2021, le nombre de faits constatés par la police Nationale sur la commune est en légère augmentation (339 faits constatés en 2020 et 490 faits en 2021) et reste inférieur aux taux relevé en métropole.

Pour lutter contre les nuisances sonores de plus en plus présentes notamment le week-end, la mobilisation de la Police de la Sécurité du Quotidien (PSQ) est associée à des réunions régulières avec les acteurs communaux engagés dans le cadre du Groupe de Partenariat Opérationnel (GPO).

La police municipale a mené des actions de proximité liées à la tranquillité et la salubrité publiques avec une politique de gestion des chiens errants et dangereux depuis 2019 et un suivi des campagnes d’enlèvement de véhicules hors d’usages et des incivilités liées aux déchets dans certains quartiers.

En 2020 et 2021, la municipalité a travaillé à la réorganisation de sa brigade de police avec le retour du service 24h/24 et 7/7 jours. La finalisation des travaux d’installation du système de vidéo protection comprendra à terme 49 caméras et un centre de surveillance urbaine (CSU), pour 97 millions Fcfp investis par la commune.

Une coordination des acteurs du CLSPD en matière de prévention vis-à-vis de la jeunesse

La commune de Pirae a élaboré un diagnostic de territoire pour la définition d’une nouvelle politique jeunesse de la ville dont le plan d’action 2021-2026 a été officiellement présenté aux membres du CLSPD.

Dans la continuité des efforts déjà entrepris par la municipalité en matière de prévention de la délinquance, le maire et ses équipes souhaitent ainsi accentuer la prévention et la promotion des réussites des jeunes de Pirae par le biais de la bienveillance éducative et sportive et de l’insertion des plus vulnérables.

Un programme d’action très précis a été conçu à cet effet par la commune pour 2022 et 2023. Le contenu de ce programme sera présenté prochainement au public.

Une chaîne de sécurité indispensable pour lutter contre tout type de violences ou d’incivilités

Pour répondre aux préoccupations concrètes des habitants, le Haut-commissaire a insisté sur le fait que cet outil de concertation qu’est le CLSPD permet de décliner localement les politiques publiques menées sur le territoire.

Qu’il s’agisse du plan offensif de lutte contre l’ice, des actions de prévention face aux conduites addictives, du dispositif d’accueil des victimes et de judiciarisation des actes de violences, ou encore du plan adopté par le Conseil de prévention de la délinquance en Polynésie française le 25 janvier 2022, toutes ces orientations sont mises en œuvre de manière concertée par les forces de sécurité en collaboration avec les CLSPD.

Un engagement partenarial renouvelé à travers la convention de coordination des forces de sécurité publique

Le Maire de Pirae et le Haut-Commissaire de la République ont ensuite procédé à la signature de la nouvelle convention de coordination entre la police municipale et la DTPN qui renouvelle ce partenariat initié en 2010 et a obtenu l’avis favorable du Procureur de la République.

L’objectif de cet accord est de mener des actions de proximité en matière de lutte contre la délinquance à travers une coordination efficace de l’action de l’Etat et de la municipalité sur le terrain.

Les autorités ont indiqué que cette convention permet de garantir la fluidité dans la transmission de l’information qui caractérise les rapports existants entre la police municipale et la police Nationale.

Le Haut-commissaire a conclu la réunion en soulignant l’importance de l’action des maires qui reste déterminante dans la prévention de la délinquance. Ce sont en effet les acteurs communaux qui sont au contact de la population, qui mènent et animent au quotidien toutes ces actions.