[Environnement] – A la pêche aux déchets avec l'association Tamarii Rava'i No taaone

Samedi 30 janvier, l’association Tamarii Rava’ai No Taaone organisait un nettoyage de la plage de sable noir du côté de Aorai Tini Hau.

Alfred Tupuai, président de l’association a rassemblé les pêcheurs volontaires, également des amoureux de la plage de Pirae, pour une partie de pêche au ature dès 4h00 du matin, suivie d’un  nettoyage de la zone aux alentours de 6h00. Accompagné par Samuel Moo Sung, neuvième adjoint au maire et également vice-président de l’association, les pêcheurs bénévoles se sont mis au travail afin de rendre la plage propre.

Près d’une quarantaine de pêcheurs se sont mobilisés pour ratisser et nettoyer la plage. L’association compte environ quatre-vingts adhérents originaires de plusieurs communes de Tahiti, mais elle a profité de cette opération de propreté pour sensibiliser toutes les personnes fréquentant le site afin de respecter les lieux.

Objectif atteint pour l’association, qui en moins d’une heure avait déjà fini de nettoyer la moitié de la plage. Notamment grâce aux nombreuses mains présentent sur le site, mais aussi avec l’aide matérielle et logistique de la mairie de Pirae en tant que partenaire qui fournissait des sacs plastiques pour récupérer les déchets préalablement triés et récupérés ce lundi matin.

Déchets verts, troncs d’arbres, plastiques, papiers, tout a été ramassé pour ne voir que du sable noir sous les pieds. Les sacs plastiques remplis sont emmenés de l’autre côté de la rivière afin que les agents de TSP puissent venir les chercher facilement.

Le but de cette action est de rendre la plage propre et agréable pour les pêcheurs, mais aussi pour les visiteurs et baigneurs. « J’aimerais bien que chaque personne, adulte, jeunes, prennent leurs responsabilités et laisse la plage propre quand ils viennent. C’est pour le bien de tout le monde ! » nous confie Antonio Hikutini, vice-secrétaire de l’association.

L’association essaye de nettoyer la plage quand elle peut afin de rendre le site plus agréable, c’est sa façon de contribuer aux côtés de la commune en bon partenariat au bénéfice de l’environnement. « Si on voit que la plage est sale, on prévoit une semaine à l’avance ou trois jours avant, pour prévenir tout le monde que ce jour-là on ira nettoyer. Normalement la mairie le fait également avant chaque manifestation sur le site », témoigne Samuel Moo Sung.

La pêche aux déchets à continuer jusqu’à 8h00 tout en respectant les règles sanitaires. À l’issue de cette opération, les pêcheurs sont retournés à leur activité principale, contents d’avoir contribuer à rendre leur plage propre.

Félicitation à l’association Tamarii Rava’i No Taaone, ses membres ainsi que les bénévoles présents pour l’action menée sur la plage de Pirae.