Les étudiants de l'ISEPP mettent le bonheur à l'honneur.

Eliane LECHENE accompagnée de Heimana TAURAA représentaient le maire ce matin pour ouvrir dans la salle polyvalente de l’hôtel de ville, la toute 1ère édition de l’évènement « A la recherche du bonheur » organisé par l’Association Te Ara Ora composée d’étudiants de l’ISEPP.
Après 6 mois de préparation, les élèves de 3ème année de licence INFO-COM ont vu la concrétisation de leur projet d’organisation d’évènement avec une première journée qui aura réuni des élèves du Collège Taaone et des Lycées Saint Joseph de Pirae, Aorai, Taaone et Samuel Raapoto.

Dans son discours d’accueil, Eliane LECHENE félicitait ainsi l’initiative des 9 étudiants à l’origine du projet et s’est exprimé auprès des jeunes présents : « Quand on se lève le matin, c’est un bonheur, quand on fait quelque chose qui nous plaît, c’est un bonheur, toute chose est un bonheur si on sait comment l’interpréter ». Ces quelques mots encourageaient ainsi les jeunes qui s’adressent à des jeunes pour aborder la notion de bonheur et le cyberharcèlement.

C’était un pari osé mais tenu, avec 180 élèves réunis aujourd’hui et intéressés par le côté ludiques des ateliers proposés par la Police nationale notamment avec la participation de sa brigade « Cyber Safety Pasifika », le Fare Tama Hau, SOS Suicide, et bien d’autres stands les Fruits secs de l’Eden, le Soleil au cœur et le lycée Samuel RAAPOTO.

Devant ce jeune public, les membres de l’Association Te Ara Ora se sont démenés entre conférence, atelier de théâtre qui aura permis aux élèves de briser la glace et de s’exprimer pour l’occasion. Du côté des intervenants, cet espace d’expression était utile pour informer les élèves des démarches à suivre en cas de harcèlement sur le web, une séance de « questions-réponses » a rapidement attiré l’attention des élèves : Comment s’en sortir ? Qui appeler en cas d’harcèlement ? Que faire pour éviter ce genre de situations ? Cette conférence a eu pour but de montrer aux jeunes l’implication des autorités publiques à ce sujet.

Objectif atteint pour la team « Te Ara Ora » qui a su maintenir les élèves en haleine toute la matinée, nos jeunes étudiants dressent un bilan positif de cette première avec un thème aussi abstrait et subjectif qu’est la recherche du bonheur. Le côté ludique des ateliers aura permis aux participants d’identifier les différentes façons d’atteindre le bonheur par des jeux interactifs mettant les émotions et les sens des élèves à l’épreuve. Plutôt timides au départ, les élèves se sont sentis impliqués et ont joué le jeu pour mieux se comprendre et comprendre les impacts de leurs actes.